Véhicules d'occasion
Spécialiste Alfa Romeo, Fiat et Jeep

Alfa Romeo, la naissance de la marque

Alfa et Romeo, deux constructions, un même destin !

Aujourd’hui constructeur reconnu de voitures sportives, Alfa Romeo a connu des débuts tumultueux.

Un français aux origines d’Alfa Romeo

En 1906, Alexandre Darracq, entrepreneur français à succès dans la fabrication de bicyclette et d’automobile, déjà associé à Talbot et Opel, installe à Naple la Società Italiana Automobili Darracq. Un atelier d’assemblage automobile où il produira des Darracq 7 HP, Darracq 8/10 HP et Darracq 10/12 HP. Il imagine concurrencer l’italien Fiat mais ces modèles sont déjà obsolètes. Très rapidement Darracq prend conscience qu’il est nécessaire de se rapprocher de la France pour ses échanges et de  moderniser ses outils de production. Il achète un terrain  au nord de Milan, dans la zone de Portello pour y construire une usine moderne. Malgré cet investissement, la filiale italienne de Darracq peine à se développer. Le changement d’usine de production prend trop de temps et la crise que connaît l’Europe à cette époque conduit la société à la faillite.

La naissance d’A.L.F.A.

Les mêmes investisseurs qui avaient suivi Darracq décident de créer une nouvelle société : A.L.F.A, acronyme de Anonima Lombarda Fabbrica Automobili. Ils embauchent Giuseppe Merosi, dessinateur de talent pour concevoir des voitures sportives et modernes. Ainsi, en 1910, naît un nouveau constructeur automobile italien. Quelques mois plus tard, le premier modèle de la marque voit le jour, l’Alfa 24HP (Horse Power). Alfa se positionne clairement, dès ses débuts, comme constructeur de voitures sportives. D’ailleurs, les résultats ne se font pas attendre puisqu’en 1913 deux Alfa arrivent à la première et seconde place de la course « Parma-Poggio di Berceto ».

Comment Romeo arrive chez A.L.F.A. ?

La première guerre mondiale éclate et l’entrée de l’Italie dans le conflit signe la fermeture du marché de l’automobile. A.L.F.A. ne réussit pas à maintenir ses ventes et perd un marché de véhicules militaires. Seules quelques ambulances seront vendues à l’armée italienne, trop peu pour maintenir la société à flot. A.L.F.A. est mise en liquidation et vendue à la Banca Italiana di Sconto qui en confie la gestion à Nicola Romeo, jeune entrepreneur et brillant ingénieur napolitain qui vient de créer la société Sas Ing. Nicola Romeo & C. pour la fabrication de machine à extraire le minerais.

Nicola Romeo convertit l’usine A.L.F.A. à la production d’obus d’artillerie et autre matériel militaire. A la fin de la guerre, les installations ont considérablement évolué puisqu’elles accueillent plusieurs halls d’assemblages, une fonderie, une forge … le nombre de salariés a explosé… Enrichi par les profits de la guerre, Nicola Romeo achète plusieurs sociétés italiennes dans l’idée de se diversifier avec le ferroviaire mais ne poursuivra pas dans cette voie.

Naissance de la marque Alfa Romeo

En 1918, la société anonyme Italiana Nicola Romeo & C. : Alfa Romeo est officiellement créée. A l’aube des années 20, un stock de 105 20-30 HP, attend d’être assemblé depuis 1914. Nicola Romeo décide de les terminer et leur donne le nom Alfa Romeo Milano. Il reprend la conception de voitures sportives et recrute des pilotes (Antonio Ascari, Giuseppe Campari et Enzo Ferrari) qui feront la notoriété du constructeur.

L’écriture de l’histoire de la marque Alfa Romeo peut enfin débuter !

Sources :  Wikipédia

Partager l'article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Voir d'autres articles